Entre le pessimisme de la réalité et l'optimisme de la volonté

jeudi, juin 30, 2005

Mon premier billet

De nos jours, rares sont les nombres de fois que la joie trouve la voie vers nos cœurs. Il faut attendre, toujours, les exploits de nos équipes nationales de football pour dessiner les premières traces de cette voie.
Devant la situation que vive notre pays, devant l’absence d’une vraie volonté de changement, devant le désespoir dont vive notre jeunesse, devant un système de valeurs qui ne cesse pas de se dégrader, devant cette humiliation qu’on sent au sein de notre pays, devant ce paysage on ne peut être que pessimiste de l’avenir de notre Maroc : C’est le pessimisme de la raison.
Cependant, lever le drapeau blanc est elle la solution? Du tout.
A l'intérieur de chacun d’entre nous il existe, toujours, une petite flamme qui n’a besoin que des grains de volonté pour donner plus de lumière. La même petite flamme peut devenir, avec un peu plus de volonté, un flambeau qui nous éclairera notre chemin et par conséquent devenir maître de son destin : C’est l’optimisme de la volonté.
Entre le pessimisme de la réalité et l’optimisme de la volonté, je ne peux opter que pour le deuxième choix.
Ce blog sera une fenêtre sur notre pays avec toutes ses contradictions. Il sera un espace pour exposer les belles images du Maroc, mais aussi les mauvaises. Il sera un moyen pour dévoiler le Maroc des pauvres tout en montrant celui des riches. Il sera, aussi, une interface pour réagir avec les événements mondiaux.
Ce blog sera un canal de communication pour toutes les personnes croyant à l’optimisme de la volonté.
Surtout ne croyez pas au pessimisme de la réalité, mais croyez à l’optimisme de la volonté.