Entre le pessimisme de la réalité et l'optimisme de la volonté

lundi, août 15, 2005

TACHAABITE

C’est étonnant, très impressionnant, fabuleux. C’est de la folie. A vrai dire, je n’arrive pas à trouver les mots adéquats pour exprimer la magie du style de musique appelé le Chaabi.
Une fois le chef d’orchestre est sur scène, c’est totalement le désordre qui règne l’entourage. Vous n’êtes pas obligés d’attendre, longuement, pour persuader que cet art est, vraiment, une magie à part. En effet, avec la première JARA, la majorité des spectateurs se mettent debout pour nous présenter leurs compétences dans la danse sur les mélodies du Chaabi.
La porte de la création est ouverte devant tout le monde : La notion du piston est absente ici.
Chacun, avec des gestes bizarres, essaye de présenter le maximum de ce qu’il possède en terme de la danse de TACHAABITE.
La magie du Chaabi touche aussi les gens qu’on n’a jamais imaginé les voir un jour entrain de danser. Des hommes et des femmes qui donnent l’impression d’être indansables, si on peut dire ainsi, mais l’effet de la magie a été plus fort qu’eux.
Enfin, peut-on dire que le Chaabi est la musique du peuple ?

lundi, août 01, 2005

Nouveau Slogan

Source : N° 187-188 de TELQUEL